L'histoire des métiers de la couture

La couture est un métier, mais aussi un loisir.

Le professionnel qui pratique la couture est appelé un couturier (ou une couturière). Les principales tâches qu'il ou elle est amenée à exercer sont la confection, la retouche ou l'ajustement de vêtements. Dans ces deux derniers cas, on les appelle retoucheurs ou retoucheuses.


De manière générale, la couturière est appelée à réaliser ces tâches depuis un établissement spécialisé en couture, depuis une usine de confection, ou encore une boutique appelée retoucherie. Néanmoins, la couture est pratiquée dans différents corps de métiers tels que le domaine militaire, le domaine technique des matériaux voir même dans les industries de production et d'assemblage de textiles comme les voilages, tentures, rideaux, les vêtements sur mesure (chemise sur mesure, costume sur mesure)...

En France, la corporation des couturières existe depuis la fin du XVIIe siècle, toutes les corporations passèrent alors complètement sous l'autorité du roi.

La corporation des couturières de Paris doit son existence à l'édit du 13 mars 1673 de Louis XIV. Le roi ordonna en 1675 d'ériger ce métier en communauté à « la demande de plusieurs femmes et filles appliquées à la couture pour habiller les jeunes enfants et femmes et ayant montré que ce travail était le seul moyen de gagner honnêtement leur vie». Ainsi furent elles constituées en communauté et purent donc légalement servir leur clientèle en faisant concurrence aux maîtres tailleurs qui continuèrent de confectionner le corset et le vêtement de dessus.

Voici un exemple vous donnant une idée des très nombreuses rivalités entre ces différents métiers des domaines de la confection et de la retouche.